[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Hupomnêmata (ὑπομνήματα) / Deux corps, la seule âme

Deux corps, la seule âme

17066e jour, par JC Sekinger

Pour qu’il y ait contact, il faut étrangeté et lieu or il n’y a pas de lieu dans l’âme et pas d’étrangeté entre les corps : il n’y a plus deux corps quand ils se touchent, il n’y a plus qu’amour. Les deux corps disparaissent parce qu’ils n’ont jamais existé : reste douceur, chaleur, lumière, la seule âme qui soit.

, , ,