[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Dans ce grand cercle clair

Dans ce grand cercle clair

17960e jour, par JC Sekinger

Souvent, je parle comme j’écris. Il y a écrire comme on parle et l’inverse. Moi, c’est plutôt l’inverse. Des sortes de courts poèmes en prose écrite me sortent de la bouche, à tout bout de champ, à chaque longueur de nez [1], portés par un air blanc venu de mes poumons et avant lui, du ciel. Parler ne peut se faire utilement qu’avec autre-que-soi. Dangereusement. Écrire par contre, se fait seul, penché sur une feuille − même petite − au milieu silencieux d’un cercle sur-réel [2]. Je parle comme j’écris parce que les mots me cherchent, les plus précis d’entre eux, dans ce grand cercle clair.


[1“Alle naselang„

[2Le silence réel est une métaphore de ce silence-là.

, , , ,