[ailleurslatete]

Accueil / Sans tête / « Il » est une île

« Il » est une île

De l’inconvenient de parler de soi à la première personne

16485e jour, par JC Sekinger

« Je » n’est pas quelqu’un en particulier, ni de particulier. En disant« je suis ceci ou cela » « je » risque fort d’y croire et d’endurcir encore la croyance en l’identité entre son apparence (limitée) et son Être (illimité). « Je » n’est rien du tout et n’a rien du tout (tout ou rien) : C’est « il » qui a de petits cheveux qui blanchissent, des manies, des aspirations, des souvenirs, des problèmes et des joies ; encerclé de toutes parts, c’est « il » qui est une île.

,