[ailleurslatete]

Accueil / Sans tête / « Je ne sais juste pas résoudre cette solitude dûe aux murs que je crée  (...)

« Je ne sais juste pas résoudre cette solitude dûe aux murs que je crée »

16530e jour, par JC Sekinger

Je vois une issue à cet enfermement : constater qu’il n’existe pas ; voir que les murs, palpables ou imaginaires, ne sont jamais qu’au nombre de trois, qu’il en manque toujours un : c’est celui qui est Moi (Le-seul-qui-ne-soit-pas)

prison


Il me semble que ce dessin est de Douglas Harding. Quelqu’un pourrait-il me le préciser ?

,