[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / De l’inconvénient de parler de soi

De l’inconvénient de parler de soi

16613e jour, par JC Sekinger

D’abord, on risque de laisser croire aux autres qu’on parle d’eux : c’est la conséquence directe de l’utilisation de « je ». Car qui dit « je » ? Moi bien sûr, mais chacun de vous aussi ! Alors, sans le vouloir vraiment, vous faites vôtres des idées qui ne sont que les miennes ; si elles vous déplaisent, vous vous révoltez et c’est légitime. Vous vous identifiez à ce que je dis à la première personne parce que vous êtes cette première personne !

Ensuite, mes idées ne sont que des idées et ne valent pas plus ou moins que les vôtres.

Croiser ses jambes deux fois, c’est possible ? Il croisa ses jambes deux fois et fit grincer l’un contre l’autre deux de ses orteils glacés : « comment faire ? » se demanda-t-il en rentrant la tête dans les épaules. L’instant d’après, il avait compris quelque chose, il décroisa les jambes et vit poindre la fin de sa phrase.

,