[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Le souffleur dans le vide

Le souffleur dans le vide

16614e jour, par JC Sekinger

On croit que les productions artistiques doivent être vues, sans quoi (Duchamp le disait déjà) ni elles, ni leur créateur, n’existent. Mais je ne suis pas « créateur », à peine découvreur. Un découvreur assez lassant qui ne découvre rien de nouveau puisqu’il ne cherche pas. « Mes productions » sont presqu’invisibles puisqu’elles sont derrière moi tandis que je regarde devant.

Je ne demande aucun avis pour peindre puisque je ne crée rien, et lorsqu’on m’en donne, je les écoute poliment mais n’en tiens pas compte. Appelez-ça comme vous voulez mais c’est juste de la confiance dans le vide. Je n’ai, tout comme vous, qu’un point de vue sur les choses. J’hésite parfois, alors j’attends.

Il s’arrêta et regarda un peu à gauche, vers le haut. Rien de précis, le ciel, une volute sur un cirrus. Il écoutait le souffleur dans le vide.

PICT0004 [320x200]

, ,