[ailleurslatete]

Accueil / Aperçus / Á mon ami Martial

Á mon ami Martial

15652e jour, par JC Sekinger

Mon corps me permet d’exister.
Mon corps seul ?
Il faut, dessous, une terre pour le porter.
Il faut, dessus, un air pour l’imprégner.
Il faut aussi des fruits pour le nourrir,
Du soleil pour les faire mûrir,
Des branches pour porter les fruits,
Des arbres pour porter les branches,
Des graines pour porter les arbres,
De la pluie pour les arroser,
Des nuages pour porter la pluie,
Des océans pour les fabriquer
Et du vent pour les emporter.
Il faut au corps des mondes entiers.
 
Mon corps me permet d’exister
Par sa bouche, je dis « je suis »
Par sa bouche, j’embrasse l’air
Je dépose un baiser sans fin.
 
Mon corps me permet d’exister.
Mon corps seul ?
Il porte le regard et la musique
Qui sont une seule chose et un seul être.
Quand le corps est plié, froissé,
Endolori, emprisonné,
Le regard et la musique le sont-ils ?
Mes parents portent mon corps
Et mon corps porte le regard et la musique
Qui portent mes parents.
Je vois mon père au loin,
Je vois ma mère au loin,
Ils sont dans mon regard et ma musique,
Une seule chose et un seul être.

, ,