[ailleurslatete]

Accueil / Purgatoire / Démon

Démon

Un lien entre informatique et religion ?

16686e jour, par JC Sekinger

"On adore que Dieu !" me disait ma pieuse grand-mère réprobatrice.

N’empêche... Depuis que j’ai vu, au dessus des étals de la boucherie d’un supermarché , une affiche qui faisait déclarer à un enfant hilare : "Le porc, j’adore !", j’ai des doutes.

Démon sous UNIX

D’un côté strictement technique, un démon sous un système UNIX ou UNIX-compatible peut être n’importe quel processus ayant le processus numéro 1 comme parent (init). D’autre part, tout processus dont le parent meurt sans attendre le statut de son processus enfant est adopté par init. Une façon commune de lancer un démon est donc de « fourcher » (fork) une ou deux fois et de faire arrêter le parent quand l’enfant commence ses opérations normales. Cette façon de faire est quelquefois résumée par la phrase fork off and die (« fourcher et mourir »). Dans l’usage commun, un démon peut être n’importe quel processus fonctionnant en arrière-plan, qu’il soit ou non un enfant de init.

Source

, ,