[ailleurslatete]

Accueil / Purgatoire / Impatience

Impatience

16367e jour, par JC Sekinger

Introduction d’une seconde intercalaire

L’échelle de temps légal que nous utilisons dans la vie courante est basée sur le Temps Universel Coordonné (UTC). Cette échelle de temps UTC est astronomique dans la mesure où elle reste associée aux mouvements célestes puisque liée à la rotation de la Terre. Elle est en effet construite pour rester à moins de 0,9 secondes de l’échelle de temps non uniforme UT1 qui est directement déduite de la rotation de la Terre. L’échelle UTC possède, par morceaux, la qualité d’uniformité de l’échelle de temps atomique international (TAI). Celle-ci est parfaitement uniforme car elle est construite, elle, à partir de la mesure de la vibration de l’atome de Césium 133 définissant la seconde à une très haute précision. On a défini l’origine du TAI de telle sorte qu’il soit égal à UT1 le 1er janvier 1958. Le retard sur le temps atomique accumulé depuis lors par l’horloge Terre s’élève à 33 secondes.

Or la rotation de la Terre montre de petites irrégularités et surtout un lent ralentissement créé par les effets des marées luni-solaires. Périodiquement il est donc nécessaire de recaler l’échelle UTC. C’est pourquoi, le 1er janvier 2009 à 1h du matin en temps légal (soit le 31 décembre à 24h UTC), il faudra retarder nos montres de 1 seconde. Avant d’afficher 1h en temps légal, les horloges et notamment l’horloge parlante, devront donc compter 61 secondes et non 60. La différence TAIUTC deviendra alors 34 secondes.

La décision d’effectuer un tel saut appartient au Bureau Central du Service International de la Rotation Terrestre (International Earth Rotation Service, IERS), dont le siège est à l’Observatoire de Paris.

Et tu dis que tu n’as pas le temps ?

, ,