[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Vague qui va tomber

Vague qui va tomber

15909e jour, par JC Sekinger

Mourir n’est pas la chose la plus grave qui puisse nous arriver ; c’est plutôt vivre qui est difficile, dangereux et manifeste un poids qui nous entraîne vers l’abyme. Nous, les vivants, sommes ainsi « persuadés » écrivait Carlo Michelstaedter.

Notre corps tombe et notre vouloir l’informe, l’érige et le déploie. Est-ce la mort qui pèse sur lui ? Mais alors cette mort est la condition même de la vie : le vouloir ne peut se hausser qu’à travers le poids du corps car sans ce poids, le vouloir se dilate et disparaît.

Le corps est fait de mort, d’une vague qui va toujours tomber et que le vouloir élève un instant qui semble des années.