[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Une Fête du silence

Une Fête du silence

17578e jour, par JC Sekinger

Fête qui se ferait seulement dans la joie des sourires, au premier soir d’été (et pourquoi pas chaque jour de l’année ?).

Il n’y aurait pas de scènes sur les places, de beatbox ou de Garage Band au coin des rues, de basses fréquences de techno à ±160 bpm, de pop à ±120, de hip-hop à ±90, il n’y aurait pas non plus de fumées de merguez et de frites, de boites de bière, de braillements débraillés, d’attroupements serrés, de convections compactes...

Les gens en se croisant, se souriraient sans se parler car « Il se peut que le sourire seul défie la paraphrase » [1].

Une Fête du silence.


[1Poésie de la pensée, George Steiner, nrf essais, Gallimard, 2011.

,