[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Les aiguilles du sapin

Les aiguilles du sapin

17399e jour, par JC Sekinger

S’il était mort, ce serait la fin de ses ennuis. Alors il s’annihila et le monde entier s’engouffra dans la béance (si cela a du sens). Ce fut bien la fin de ses ennuis.

Il reprit ses occupations (en fait, il n’y avait plus qu’elles) : D’abord, faire la vaisselle. Puis balayer les aiguilles du sapin.

,