[ailleurslatete]

Accueil / Aperçus / Abstrait et Figuratif

Abstrait et Figuratif

15719e jour, par JC Sekinger

  • Voilà comment, naïvement, je comprends art abstrait : On y reconnait pas nécessairement de formes exclusivement extérieures au corps mais plutôt des formes psychiques ou idéelles, des forces (comme disait René Huygues), de la musique (celle qui ne décrit rien), des « mouvements de l’âme » comme a écrit Shakespeare, ou de la danse. Elles ne prétendent pas être des représentations mais bien des actions. Plus des créatures, il me semble, que des créations.
  • Voilà comment je comprends, toujours naïvement, art figuratif : On y identifie immédiatement une ou plusieurs formes physiques. Elles sont plus ou moins organisées et ce, plus ou moins volontairement, en histoires, en symboles, ce sont parfois de brèves visions instantanées et presque fugitives, parfois de grandes illustrations de littérature épique et, entre ces extrêmes, se trouvent toutes sortes de représentations d’un monde qui nous est commun, avec des humains surtout, en bosse ou en creux. Léonard de Vinci écrivit aussi qu’une des puissances de cet art est de faire croire à des formes qui n’existent pas réellement... et Courbet, sans le vouloir, lui aura répondu « la nature est mon maître ».

L’art abstrait, et je ne parle pas là de l’art dit conceptuel [1], est pour moi plutôt un langage non-verbal : gestes, postures, émotions, sentiments... l’art figuratif est, sans nul doute, plutôt verbal, parce que ce qui se voit immédiatement en lui, c’est ce qu’il représente : les formes extérieures à nos corps (corps des autres, objets et lieux communs...) et non les forces abstraites qui sont pourtant sa vive armature. Je veux rappeler là que les forces abstraites préexistent aux formes figuratives, elles en sont l’inévitable structure.

Il est vain (le mot est faible) de vouloir éliminer une forme d’art [2] au profit d’une autre et dans cette guerre culturelle les propagandes sont d’Est autant que d’Ouest. C’est stupide car, je le redis, un art figuratif juste (qui ne ferait pas que nous flatter ou nous leurrer) est un art qui utilise avec justesse, volontairement ou non, les moyens abstraits [3] et un art abstrait est, toujours selon moi, un art qui se prive et nous prive, souvent volontairement, des moyens figuratifs : ciel, fruit, corps...

Portfolio


[1J’ai bien une longue liste d’imbécilités et d’inepties mais ce serait hors-sujet

[2Je ne mets pas ici de guillemets parce que je ne veux pas jouer sur ce mot et que je ne suis pas assez savant.

[3Voir Les Invariants Plastiques d’André Lhote ou Point et Ligne sur Plan de W. Kandinski.