[ailleurslatete]

Accueil / Aperçus / Oh, la troublante volupté

Oh, la troublante volupté

Ninon Vallin, en 1933

16337e jour, par JC Sekinger

Oh la troublante volupté
De la première étreinte
Qu’on risque avec timidité
Et presque avec contrainte
Le contact nous fait frissonner
Aussitôt qu’on se frôle
La tête vient s’abandonner
Lasse contre l’épaule
 
La main qui cherche à se poser
Rôde en vague caresse
Et l’on se sent tous deux grisés
Par une même ivresse
Oui l’on se sent tous deux grisés
Par une même ivresse
 
Oh la troublante volupté
De la première étreinte
Qu’on risque avec timidité
Et presque avec contrainte
Le contact nous fait frissonner
Aussitôt qu’on se frôle
La tête vient s’abandonner
Lasse contre l’épaule
 
Je t’aime
Oui, Je t’aime.

,