[ailleurslatete]

Accueil / Purgatoire / Lueurs d’un divorce 1/n

Lueurs d’un divorce 1/n

17170e jour, par JC Sekinger

Le premier rendez-vous a finalement été repoussé : c’était le jour de mon anniversaire — jour où il y a seize ans, j’ai embrassé A. C’eût été malheureux.

Rendez-vous quatre jours après avec un avocat, pour orchestrer le divorce et nous racketter (avec un notaire et, au dessus d’eux, l’État). Avocat comme j’imaginais, qui fait des phrases longues avec des mots compliqués — qui peuvent, et doivent, être traduites en phrases courtes avec des mots simples. J’ai été rassuré sur un point, par rapport aux enfants et dans notre cas : le jugement ne statuera que sur la résidence des enfants, pas sur la responsabilté des parents qui restera équitablement partagée.

,