[ailleurslatete]

Accueil / Purgatoire / Mater Dolorosa

Mater Dolorosa

15267e jour, par JC Sekinger

plaf ! clac ! (les lunettes du gamin volent de son nez) paf ! « oh ne prends pas tes airs de Mater Dolorosa ! » (le gamin pleure de plus belle)

En fait, il a cru longtemps que sa mère disait un truc du genre « prends pas tes airs de materdelorosa » et peut-être qu’elle disait vraiment ça... en tous cas il ne comprenait pas parce qu’il ne prenait aucun « air », il ne prenait que des gifles, des claques qui lui laissaient la marque des mains sur les joues, doigts rouges et brûlants. Il ne prenait aucun air, il avait seulement peur et mal et cherchait un abri au plus profond de son ventre, alors comment aurait-il pu mimer quoique ce soit ?

C’était sa mère, la « Mater Dolorosa ». Le gamin était son miroir, un miroir brisé dont les éclats blessaient encore les mains qui le frappaient... et la mère criait plus fort et les gifles pleuvaient, s’abattaient comme des corbeaux sur une terre gelée. C’était la Mater Dolorosa qui violentait son gamin.


28 décembre 2005 « La gifle punie pénalement » en Suisse ?

, ,