[ailleurslatete]

Accueil / Aperçus / Les clochards

Les clochards

16313e jour, par JC Sekinger

J’ai parlé à un médecin de ma solitude et de mon besoin de partager mes convictions les plus profondes sur la peinture.

Un jour, je suis dans la souillarde, ou ailleurs dans la maison, et quelqu’un ouvre la porte. C’est un clochard avec un tableau abstrait (une espèce de truc marron vaguement décoratif des années soixante-dix). Je suis assez surpris et il me montre le tableau en m’expliquant que c’est le médecin qui l’envoie.

Je suis abattu.

Arrive un autre clochard, figure bouffie par l’alcool. Pas de tableau, même pas.

« je vais vous prendre en photo »

Ils sont debout et inertes. Je vais chercher le pied à l’atelier, j’y visse l’appareil et je les photographie.

Ce rêve, évidemment, m’a hanté toute la journée.

The snake and the lotus (the pond)
Penguin Cafe Orchestra

, , , ,