[ailleurslatete]

Accueil / Aperçus / Leçons de Ténèbres

Leçons de Ténèbres

17737e jour, par JC Sekinger

Les Leçons de Ténèbres sont un genre très particulier de musique religieuse, « à la fois austère et sophistiquée », crée en France au XVIIe siècle et destiné à accompagner les matines, offices de la fin de la nuit, des jeudi, vendredi et samedi saints. Au cours de ces messes nocturnes, des cierges étaient éteints l’un après l’autre, à la fin de chaque lectio, jusqu’à l’obscurité complète :

« La conclusion de l’office des Ténèbres est particulièrement saisissante. Quand tous les cierges, même ceux de l’autel, sont éteints et que, par conséquent, l’Église est dans une obscurité complète, tout le monde s’agenouille. On chante alors ce court verset : « Le Christ s’est fait pour nous obéissant jusqu’à la mort » ; (le Vendredi Saint, on ajoute au verset : « jusqu’à la mort de la Croix », et, le Samedi Saint, on fait une addition nouvelle : « c’est pourquoi Dieu l’a exalté et lui a donné un nom qui est au-dessus de tout nom »). On récite ensuite ou on chante le psaume de pénitence, le miserere. Ainsi, devant l’image du Crucifié, nous excitons en nous des sentiments de contrition. Puis, tous se lèvent et s’en vont en silence. » (source)

Psaume 50 - Miserere - Marc-Antoine Charpentier

Ce genre ne survit ni aux querelles musico-théologiques ni à la musique baroque, et s’éteignit − à son tour − dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Sonatine du Sommeil - Marc-Antoine Charpentier

, , ,