[ailleurslatete]

Accueil / Aperçus / « Paisible et ténébreuse nuit »

« Paisible et ténébreuse nuit »

16363e jour, par JC Sekinger

« Paisible et ténébreuse nuit
Sans lune et sans Estoilles,
Renferme le jour qui me nuit
Dans tes plus sombres voiles.
Haste tes pas déesse, exauce moy,
J’ayme une brune comme toy.
 
J’ayme une brune dont les yeux
Font dire à tout le monde,
Que quand Phœbus quitte les cieux
Pour se cacher sous l’Onde,
C’est le regrèt de se voir surmonté
Du doux esclat de leur beauté. »