[ailleurslatete]

Accueil / Purgatoire / Mobile

Mobile

16114e jour, par JC Sekinger

Automobile

On ne pense pas assez qu’« automobile » signifie « qui se meut d’elle-même » et que c’est faux ! Cette voiture a besoin d’essence et d’un conducteur qui croie avoir besoin d’elle.

Ne parlez pas au chauffeur

Regardez les voitures arrêtées au carrefour : Combien de personne dans chacune d’elle ? Une ? Le plus souvent, oui. Une solitude par automobile. Heureusement, il y a les autoradios et les téléphones mobiles.

La volonté dans la nature

L’illusion de la mobilité, de l’instantanéité des déplacements, de la maîtrise de la nature, l’indifférence à son égard, c’est ce que vendent, sans réfléchir, les concessionnaires et la station service : Obnubilé par sa destination, l’automobiliste ne sait pas s’il fait chaud ou froid, si le vent vient des montagnes ou de la mer, si la route monte ou descend, ni même si le pétrole pousse sur les arbres... que sait-il encore de la volonté œuvrant dans la... dans sa nature ?

Mal nécessaire ?

Une des justifications les plus communes à l’utilisation de l’automobile c’est qu’elle est un « mal nécessaire ». Mais dans combien de cas est-elle encore nécessaire ?

,