[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Hupomnêmata (ὑπομνήματα) / Jalousie

Jalousie

18317e jour, par JC Sekinger

Ce que j’écris là ne demande ni approbation, ni dénégation. Ce que j’écris là ne peut être prouvé, est donc improbable, ne peut être discuté, est donc indiscutable. Je ne refuse ni opinion ni discussion mais je ne défends rien de mots puisés brûlants à l’incendie du cœur.

La jalousie est une pique sérieuse. C’est le signe douloureux que l’amour n’est pas total. La jalousie est une rétention douloureuse. Est-il admis de prendre dans le champs autant de melons que nos bras puissent en porter ? Alors, les autres, il faut les laisser. Aimer, c’est embrasser autant de fruits que possible et laisser les autres. Les laisser sans regret, les laisser avec amour. La peur de les laisser, la souffrance de ne pouvoir les emporter, s’appelle jalousie.

Quand deux regards se trouvent, ils n’en forment plus qu’un qui perd ainsi ses deux points d’origine pour une infinité d’entre eux, qui perd de même sa flèche et sa cible dans un unique embrassement.

24/01/2012, 07:02:42

,