[ailleurslatete]

Accueil / Aperçus / Deuxième loi de la Réflexion

Deuxième loi de la Réflexion

18398e jour, par JC Sekinger

« Le spectacle de la beauté nous distrait des bassesses du monde. Ce matin, brille ce mirage interrompu mais sans cesse recrée que le cerveau garde en rémanence, d’une lente nef blanche fendant l’eau, si doucement, si paisiblement entraînant dans son cours suivant un triangle isocèle, une série de molles vaguelettes oscillantes et régulières qui déferlent, en s’amincissant. Le spectacle s’évanouit. On supplie la réalité de recommencer. Encore, encore !
« Reparait la vision frangée d’écume des stries tirées au cordeau qui se meuvent si lentement. Minuscules marées d’un fleuve qui se fait discret dans les méandres. On s’étend sur les ondulations. Ne tournons pas la page. Restons amarré au seuil du sillage, à l’affût de l’instant qui fuit ! Plaçons notre tète au centre du triangle. Laissons-nous bercer par le déroulement de lames qui chuintent ! Refusons que ce bateau n’avance. L’instant est suspendu. Rêvons ! »

Fabienne-Éva Wolff © - Texte inédit reproduit avec l’autorisation de l’auteur

, , ,