[ailleurslatete]

Accueil / Aperçus / Extrait de « La pensée errante »

Extrait de « La pensée errante »

17176e jour, par JC Sekinger

« Vous êtes amoureux d’une jeune femme. Par amour vous ne connaissez qu’elle, de cette connaissance obscure qui vous révèle votre nom. Par amour vous la détachez du tout des vivants et des astres. Vous l’installez au centre du paysage, dans la prunelle de vos yeux. Vous disposez autour d’elle quelques objets familiers : une poignée de cerises, le froissé d’une jupe et le ciel d’une attente. Plus vous considérez les choses alentour et plus c’est elle qui apparaît. Ses lèvres surtout. Ses lèvres rouges, d’un rouge si frais que vous y devinez la catastrophe avant même l’éclosion du bonheur, avant même la courte saison d’aimer. »

La part manquante, Christian Bobin

,