[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Une sorte d’observatoire

Une sorte d’observatoire

16639e jour, par JC Sekinger

Il n’ose plus y penser comme à son atelier. Ça n’a rien à voir avec le désordre qui s’y sédimente, ni avec ses absences de plus en plus longues : Il y a bien un panneau sur le chevalet, avec quelques traits de fusains à demi effacés. Et il y eut parfois un blanc sale de plusieurs années entre deux traits de fusain.

Quelques traits de fusain comme des traces qu’on laisse derrière soi pour ne pas se perdre.

Il est assis de travers et considère, avec un étonnement non-éruptif, une pile de livres de trente centimètres qui s’est formée, la place manquant pour les ouvrir ou poser une boîte, par reflux successifs ; chose invraisemblable : elle commence sur une table et continue un peu plus haut, sur une autre.

À cet instant il n’entends plus aucun bruit. Il observe. Son atelier est devenu une sorte d’observatoire.