[ailleurslatete]

Accueil / Pure Data / « Trajet d’une larme »

« Trajet d’une larme »

17143e jour, par JC Sekinger

« Les larmes naissent par filtration du sang dans les glandes lacrymales, qui se situent au-dessus de chaque œil, sous l’os frontal (réséqué). Chaque glande lacrymale produit 1,2 microlitre (µl) de larmes par minute.

Elles descendent vers l’œil par les ductules excréteurs des glandes lacrymales, sont étalées sur toute la surface de l’œil par les paupières. À ce moment-là, elles agissent, (oxygénation, nutrition, protection).

Les larmes se chargent alors en dioxyde de carbone, et en éléments extérieurs dissous, alors que leur concentration en nutriments et en O² diminue.

Une part des larmes s’évapore, le reste s’écoule en passant par le lac lacrymal (celui-ci déborde lors d’un larmoiement abondant, et provoque un écoulement de larmes sur le visage) » Source

mercredi_13_avril_2011_115041_trajet_d-unr_larme

, , ,