[ailleurslatete]

Accueil / Purgatoire / Rentrée chez toi

Rentrée chez toi

18296e jour, par JC Sekinger

Angles froids de notre tête, anguleuse torture de verre sale
Profonde nuit du ventre chaud
Silence rouge et vif
 
Pétales tombés des lèvres
Carte avec une seule route
Bordée de puits avec un petit arbre chaque fois, feuillage frémissant
 
Oiseau caché dedans, silencieux, plumes ébouriffées
À chaque arbre un oiseau silencieux
Plumes ébouriffées
 
Longtemps
J’ai attendu, assis sur le petit mur
Mais j’ai dû me tromper d’endroit, tu es sûrement rentrée chez toi.

,