[ailleurslatete]

Accueil / Purgatoire / Réécriture

Réécriture

15675e jour, par JC Sekinger

Il me revient le souvenir de Éloge de l’ombre, de Junichiro Tanizaki : livre au titre fascinant (mais au contenu assez décevant).

Il me revient ensuite le souvenir du délicieux petit livre de Jean-Paul Richter, Vie de Maria Wutz (instituteur qui, entre autres, réécrit comme il les comprends tous les livres qu’il a lu).

Alors voilà : les lectures se prolongent dans la mémoire (elles grandissent comme des cœurs sur des arbres) et voici comment se réécrit en moi cette éloge de l’ombre :

D’abord, on y ne s’y trouvent plus de recette de riz au saumon ni de grincements réactionnaires. Ensuite, certains détails (l’argenterie oxydée, la niche d’ombre) deviennent des points de départ, des titres de chapitre (il y en aurait d’ailleurs un qui porterait
le nom de « skieron » (parce que je pense à la Farbenlehre de Goethe en réécrivant éloge de l’ombre). J’évoque aussi les grecs de l’Antiquité qui ont vu le premier dessin comme un portrait : le contour de l’ombre d’une tête sur un mur.

Enfin, la conclusion de cette réécriture est une proposition : sur la quantité d’énergie que nous utilisons actuellement, 87% est une énergie fossile or dans 15 ans ce ne sera plus possible... Alors ne pourrions-nous pas éteindre les lumières (en plus, nous verrions qu’il y a toujours des étoiles) ?