[ailleurslatete]

Accueil / Purgatoire / Rébus de coups

Rébus de coups

17075e jour, par JC Sekinger

Rébus de coups

Vous êtes prisonnier. Imaginez que vous deviez communiquer avec l’occupant de la cellule la plus éloignée de la vôtre, au bout du couloir. C’est simple : vous frappez sur le mur qui vous sépare de la cellule voisine, le message est relayé de mur en mur, jusqu’à celui de la dernière cellule. La réponse vient ou ne vient pas et si elle vient vous n’avez que peu de chance de la comprendre : vous risquez pleinement de vous méprendre.

Contrainte dite « du prisonnier »

Vous avez beaucoup à écrire et vous n’avez qu’un tout petit morceau de papier. Une solution : n’utiliser que les lettres sans hampes ni jambages. « amour » mais pas « solitude ».

Imagination

À l’instar des souris, l’imagination peut passer sous les portes fermées.

Messagerie

Écoutez bien les coups sur le mur !

, ,