[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Qui reste quand elle part

Qui reste quand elle part

19567e jour, par JCS

Si elle vient, le soir,
je fais voler vers elle
-- se poser sur ses joues
et ses paumes —
un fil de laine rouge.
 
Je la laisse m’aider
du corail de ses doigts
(me pencher vers le large
m’a toujours apaisé)
 
Floconné de silence,
petit brouillard de peine
qui reste quand elle part.

, , , ,