[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Protéger le verbe aimer

Protéger le verbe aimer

20098e jour, par JC Sekinger

J’apprends la traduction italienne de petites phrases en français. Je mémorise difficilement certaines d’entre elles à cause de contradictions entre la proposition en français et sa traduction.

Il y en a une sur laquelle je trébuche depuis une semaine : Cosa ti piacerebbe fare ?
Ce serait paraît-il la traduction de la question « qu’aimerais-tu faire ? ».
Or voilà qui me gêne ! Il me semble que la phrase à traduire devrait être : « Qu’est-ce qu’il te plairait de faire ? » — pour deux raisons :

D’abord, le verbe aimer devrait être protégé ; j’éviterais par exemple de dire « j’aime le saucisson » ou « j’aimerais que tu te dépêches » car aimer se perd dans ces choses comme l’eau dans le sable.

Ensuite, enfin — mais au commencement — aimer est inconditionnel et ne devrait être conjugué qu’au présent.

C’est ma folie
et mon tourment.

Protéger le verbe aimer

, ,