[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Printemps

Printemps

16024e jour, par JC Sekinger

Je propose d’affecter ce monsieur gelé qui tond l’herbe devant des immeubles, à un autre travail : il pourrait en effet arrêter et descendre de sa bruyante et puante tondeuse, enlever son casque anti-bruit et sortir de son isolement pour rejoindre une équipe de faucheurs (il en faudrait au moins cinq pour tondre la même surface). Il pourrait alors sentir l’odeur de l’herbe qu’il coupe plutôt que celle de l’essence, écouter le chant des oiseaux (la mésange qui zinzinule et le merle qui flûte) plutôt que le vacarme continu du moteur, rire avec ses collègues et les faire râler (ou l’inverse), être debout et avoir chaud dans une sorte de danse (plutôt qu’être assis seul pendant des heures à tourner à gauche puis à droite puis à gauche puis à droite puis à gauche puis à droite...), il pourrait aussi vérifier, en marchant sur sept pâquerettes à la fois, que le printemps est bien là.

Par ailleurs, cette nouvelle affectation, une fois généralisée (puisqu’on pourrait faire de même avec le monsieur gelé qui souffle les feuilles en automne avec une machine qu’il porte, poserait autrement les questions du chômage, des économies d’énergie, des loisirs de plein-air et du bonheur de vivre.

,