[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Polygone vivant

Polygone vivant

17553e jour, par JC Sekinger

Du haut de l’immeuble dont il éclaire la pierre dorée près du ciel, d’une fenêtre loin au dessus de mon appartement, le soleil du matin se reflète plus bas, sur des vitres du 1er étage de l’immeuble d’en face, de l’autre côté de la rue, et angle d’incidence égalant angle de réflexion, son lumineux fantôme tombe vers le sombre rez de chaussée que j’occupe : Le reflet du reflet du soleil glisse, un peu pâle sous mon tabouret, un polygone vivant.

J’ai peur que le voisin d’en face, ou la voisine du dessus, n’ouvre leur fenêtre, mettant fin , innocemment, à une image déjà fragilisée et amoindrie par les rebonds et dédoublements. Mais notre planète tourne et je vérifie sous mon siège : comme un éclat de glace qui glisse en fondant, il ne reste déjà plus qu’une petite pointe de lumière.

, ,