[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Perte

Perte

16890e jour, par JC Sekinger

Au début, ce qu’il perdait était plutôt petit, ou du moins, il était vite attiré par d’autres scintillements et oubliait rapidement ces dénuements forcés. Mais, d’années en années, ce qu’il perdait était chaque fois plus grand et provoquait un désarroi toujours plus étendu et froid. Il lui semblait avoir chaque fois moins de mots pour dire sa peine. Mais ce qui était pire : autour de lui, désormais, plus rien ne brillait.

Un jour, il l’ignorait encore, il perdrait la tête.

, ,