[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Notes d’un cas isolé (un autre soir)

Notes d’un cas isolé (un autre soir)

16436e jour, par JC Sekinger

Si on me le demandait, j’expliquerais que fabriquer quelque chose est toujours m’échafauder et me fonder aussi, et que je ne peux pas porter quelqu’un si je n’ai pas pu me porter moi-même grâce à mes fabrications.

Fabriquer est vital et si j’en suis empêché, j’existe chaque jour un peu moins. Si peu, c’est vrai, que je ne m’en aperçois pas toujours et qu’il faut quelque fois plusieurs années avant de constater avec horreur que je n’existe presque plus.

Si on me le demandait, j’expliquerais l’urgence dans laquelle je suis, le corps d’urgence : L’air me cerne et je dois fabriquer encore pour haleter encore.

Mais personne ne me le demande.

,