[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Lui, reste là

Lui, reste là

17000e jour, par JC Sekinger

Les mots se dérobent. L’index gauche replié sur ses lèvres, ou contre la lèvre inférieure, vous le savez déjà, est chez lui un signe de réflexion. Perplexité aussi. Alors il écrit le reflux des mots devant l’émotion. Il écrit comme il est ému, troublé, et comme les mots s’évaporent. Il a rêvé, c’est sûr, sinon il ne serait pas envahi par cette émotion énorme, indicible et sans contour. Comme les rêves. Il se rappelle chaque détail de leur entrevue (car il pense qu’il s’est passé quelque chose là) mais il éprouve alors une façon de forte empoignade. Il voudrait seulement nager près d’elle, mais pourquoi ? Impossible de suivre un sentiment ou de remonter à sa source. Les mots s’enfuient et lui, reste là.

, ,