[ailleurslatete]

Accueil / Purgatoire / Le souffre-douleur

Le souffre-douleur

16633e jour, par JC Sekinger

Sa mère souffrait. Elle était dure, donc, mais cassante et morcelée. Tout le temps qu’il a passé sous sa mère, elle ne le protégea pourtant pas et ne le nourrit que par devoir : il a dû manger de ce trop de souffrance qui débordait d’elle. Sitôt qu’il fut sous elle, elle lui donna de la souffrance à manger. De la souffrance et de la cervelle. Il grandit ainsi. Elle lui donnait aussi des claques. Sa perméabilité à la souffrance d’autrui a grandi avec lui : il était poreux. Il a grandi ainsi puis il s’est affaissé jour après jour sur une canne ; les galaxies ont continué de s’éloigner les unes des autres, l’espace est devenu très froid. C’était un souffre-douleur.

, , ,