[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Le rouleau-compresseur

Le rouleau-compresseur

16004e jour, par JC Sekinger

Plus beaucoup à écrire. Quelques joies passagères, très fugitives. Froid des substances très volatiles. Comme si je me préparais à partir, je fais le vide. Je pense à une série de tableaux cependant. Quelquefois j’ai une intuition fulgurante et silencieuse : je n’existe pas ! Je n’en sursaute pas : je suis alors plutôt comme un chat réveillé par l’envol d’un oiseau d’entre ses pattes : figé dans l’excitation et l’hébétude. Un instant qui ne se reproduira jamais.

Il me saisit pourtant un autre jour, sous la douche ou devant un rouleau-compresseur.

, ,