[ailleurslatete]

Accueil / Sans tête / Le petit (très) inquiet

Le petit (très) inquiet

16472e jour, par JC Sekinger

Il est près d’être vaporisé, le petit, il s’accroche à des volutes évanescentes, masquant son inquiétude sous un air dur. Il s’accroche à son corps de volubiles, de ribambelles, de mots qui se défont toujours. Il écrit des poèmes, le petit, pour arrêter le vent, mais son corps s’évapore comme un dernier petit nuage au ciel d’été.

, , ,