[ailleurslatete]

Accueil / Histoires / La beauté

La beauté

17770e jour, par JC Sekinger

Tout ce en quoi il avait cru s’effondrait.

Voilà plusieurs jours que Z voulait se regarder dans un miroir. Non pas se deviner dans le reflet d’une vitrine ou se voir en double dans la fenêtre du train, mais se regarder attentivement.

Il y a un petit miroir rond dans la salle de bain, posé derrière le robinet mais Z n’y a trouvé que l’incertain souvenir d’un visage : celui d’un lointain ami étranger qui le considérait gravement et avec lassitude.

Z perdait ses protections. Ce qu’il avait cru être une cathédrale n’était qu’une tactique. Ce qu’il avait cru de pierre épaisse et dorée, était de sucre-glace mince et fragile : la pluie le faisait fondre.

Dans son désespoir il redressa la tête pour chercher un mot et s’arrêta, saisi par la beauté de la lente et puissante marche des nuages. Grandes couleurs douces et hautes ! La beauté, dans sa majestueuse indifférence, ne le trahissait pas !

La beauté ne s’effondrerait pas !

, , , , ,