[ailleurslatete]

Accueil / Aperçus / J’ai vécu en rêve 1/4

J’ai vécu en rêve 1/4

15389e jour, par JC Sekinger

Il faut que je vous raconte ces rêves du coma, ça m’entrave, c’est un mur immense. Le raconter, c’est le laisser derrière moi parce que, désormais, je l’aurai oublié : je ne me rappelerai que ce que j’ai écrit, des souvenirs de souvenirs.

Je ne reviens pas sur les circonstances de cette hospitalisation, on s’en fout mais un soir je me suis trouvé couché seul dans une chambre, tête rasée, lavé à la béthadine. Par la grande fenêtre de cette petite chambre, je voyais le soir tomber, la journée bleuir, sur un jeune arbre.

J’ai parlé à Anne au téléphone et je me suis endormi. Quand je me suis réveillé, c’était le coma. Je veux dire j’ai ouvert les yeux mais c’était dans un rêve.

Celà fait quatre ans maintenant et ce coma a duré quinze jours, j’ai beaucoup de souvenirs de ce voyage étrange mais ils sont dans le désordre (je ne les ai pas rangés, trop encombrant) et je les écris ici à mesure qu’ils me reviennent. Il se peut d’ailleurs que parfois je les modifie...

Le Fleuve

Il s’agissait de partir en Amérique du sud. J’avais un corps de batracien ou de poisson et il était emboîté en trois parties, ventre coupé, flancs troués, c’était difficile, j’étais embêté : j’avais très faim mais je ne savais pas quoi manger ; non qu’il n’y ait rien eu sur ce bateau (il y avait bien sûr une cuisine pour collectivités) mais toute nourriture partait par les trous.

L’Asphyxie

J’avais peur, je me courbais sous un arbre fruitier, un arbre d’un pays chaud et lointain, souffle absent, asphyxié, je mourais.

Le Corps en Face

J’étais face à mon corps, mort devant moi, tout surpris et soulagé d’être vivant ailleurs. Nos lits de malades étaient placés comme ces corps morbides autour de la Roue de la Fortune d’Edward Burne Jones et c’est là que j’étais mort.

, , ,