[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Hupomnêmata (ὑπομνήματα) / Faute de temps

Faute de temps

17525e jour, par JC Sekinger

Pour les vivants − je généralise jusqu’à preuve du contraire − la mort a une durée, s’inscrit dans le temps. On compte les années. Mais un jour, le temps cesse de lier le vivant et sourd comme des jus. Il est tombé comme du sable.

Il n’existe que cet incontournable, indécidable, indétourable moment de la mort qui elle, ne peut exister faute de temps.