[ailleurslatete]

Accueil / Purgatoire / Double affirmation de soi ?

Double affirmation de soi ?

16358e jour, par JC Sekinger

Deux négations sont une affirmation.

Deux affirmations alors ?

Elle ne sait pas ce qu’il pense, elle le suppose et elle lui reproche ce qu’il ne dit jamais parce que « moi, je », sa redondante superfluité, ne lui vient même jamais à l’esprit. Elle le méprise (c’est un stade, avancé déjà, de la vie conjugale) et voudrait le fouetter sitôt qu’il ose dire « je » et parler en son nom. « moi, je » vocifère-t-elle en le singeant, dès qu’elle l’entend dire « je » et sentant son intégrité menacée.

Mais

« Moi, je » nais
puis
« Moi, je » vis
et enfin
« moi, je » meurs.

(Ce « Moi, je » est bien vide et il ne reste rien de ce qu’elle supposait.)

« Le bonheur est chose légère »

, , ,