[ailleurslatete]

Accueil / Purgatoire / Combien étions-nous ?

Combien étions-nous ?

18501e jour, par JC Sekinger

Quand j’étais enfant, dans les années soixante, nous étions... mais combien étions-nous ? Mon jeune frère − mystère de gentillesse auquel je ne comprenais rien − ma mère.

J’étais là bien sûr, en transparence.

Il y avait, mais nous l’ignorions tous, un interdit sur la parole : elle ne devait pas servir à se creuser soi-même ni à soulever les autres. Les mots étaient enfouis derrière l’église froide, sous une dalle noire et brillante comme une obsidienne.

Il y avait aussi l’ombre de mon père, sans visage avec de grandes et fortes mains.

Quand j’étais enfant, il y avait mon enfance, mes solitudes. Je remontais le drap sous mon menton et je m’asseyais au plafond. Il y avait une petite île de gravier, un bois, une passerelle, une flaque d’eau claire, une ville en flammes.

, , , , ,