[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Ceux qui se désengagent

Ceux qui se désengagent

17145e jour, par JC Sekinger

Briller toujours, être toujours là... Qui, dans la nature, pourrait prendre de tels engagements ? Ni le soleil qui ne brille pas plus loin que le jour, ni la rivière dont les saisons déplacent le lit, ni les fleurs... mais qui alors ?

L’homme a inventé l’idée d’engagement mais rien de tel n’existe dans la nature. Il n’existe donc pas non plus de désengagement, ou, autrement dit, le désengagement n’est pas le reflet de l’engagement, sa fin symétrique : il est sa continuation ; les deux se confondent et n’ont pas de contours.

Il faudrait aussi un anneau doré, à ceux qui se désengagent

, ,