[ailleurslatete]

Accueil / Histoires / Cette joie-là

Cette joie-là

17827e jour, par JC Sekinger

Il marchait et le vent était froid.
Il eut un frisson mais pas à cause de ça.
Il marchait parfois les yeux fermés, dans le muet espoir d’apaiser la furie d’un trop-plein d’impressions.
Durant quelques pas, il gardait des silences en lui, l’obscurité elle-même absente, sans voir, ni entendre, ni sentir.
Mais cette fois, dans l’emmêlement du silence, il se fit une brève et grande cascade :

« J’ai bientôt cinquante ans et je suis heureux, il ne manque rien à ma vie ».

C’est ainsi que, dans le vent froid, marchant à la chaleur de cette joie-là, il eut un frisson.


Logo extrait du Dictionnaire de marine de Nicolas Aubin