[ailleurslatete]

Accueil / Notes en l’air / Ardentes de joie

Ardentes de joie

17677e jour, par JC Sekinger

Cette droite est trop pure pour moi, trop définitivement verticale et sans extrémités.

Je n’y vois pas, en bas, le noir de mon histoire, ni en haut, l’éclat fragile de mon espérance. Honneur de diamant sans racine et sans fleur.

Et sans feuilles aucune, sans repos, sans repli ni flot. Sans corps ni douceur de l’âme qui déborde sur les mains posées, sur les corps allongés dans la pénombre heureuse.

En bas, l’enchevêtrement de l’obscur et du boueux, des élytres brisés et des cristaux de sels. En haut, un volement de fleur lucide et coloré.

Et au milieu, feuilles pourrissantes, naissantes, brillantes de fatigue et ardentes de joie.

, , , ,